img img

Revitalisation du centre Bourg

Le centre ancien de Grenade dispose encore d’un certain nombre d’atouts comme par exemple une grande qualité patrimoniale urbaine et architecturale, de nombreux services et commerces de proximité, un marché hebdomadaire d’une très large aire d’attraction. Mais il connait également certaines difficultés telles que le déplacement des piétons, le nombre croissant de logements vacants, les problèmes économiques rencontrés par certains commerces, le mauvais état des espaces publics. Cette situation a conduit la municipalité à vouloir engager une démarche globale sur le centre-ville afin d’en améliorer la qualité de vie ainsi que son attractivité, éviter la désertification et la dégradation de l’habitat, des commerces et des espaces publics.

Un programme pluriannuel d’étude et d’actions a été lancé fin 2016 ; il concerne 4 axes majeurs de développement :

  • L’accueil et le maintien des populations en cœur de ville car les derniers recensements font apparaitre une augmentation de logements inoccupés dont la moitié sont des logements anciens. La municipalité souhaite favoriser la production et la réhabilitation de logements tout en luttant contre l’habitat indigne et la précarité énergétique.
  • La préservation et le renforcement des fonctions économiques dans le centre ancien afin de bien comprendre la situation actuelle ainsi que les enjeux qui caractérisent les différentes fonctions économiques présentes dans le centre-bourg (commerces, artisanat, services à la personne, …) afin de trouver des pistes de développement.
  • La préservation et la valorisation du patrimoine et des espaces publics de la Bastide : Le projet urbain devra tenir compte à la fois la dimension patrimoniale de la Bastide, notamment dans son organisation en damier, la qualité architecturale de nombreux édifices en dehors des Monuments Historiques, la valeur d’ensemble donnée par la juxtaposition d’une certaine densité d’habitat et des cœurs d’îlots souvent jardinés, et enfin la requalification des espaces publics aménagés pendant trop longtemps uniquement au bénéfice des véhicules.
  • Le développement d’un tourisme de proximité car la municipalité souhaite voir se développer un tourisme de proximité basée sur la qualité du patrimoine de la Bastide, sur la diversité de son commerce et la spécificité son artisanat. Elle souhaite également voir se développer des actions d’animations populaires s’adressant à toutes les générations, visant à créer du lien social et redynamiser le centre.

La mairie souhaite développer une démarche globale tout en travaillant avec des spécialistes dans chaque domaine cité. Pour cela, elle a fait appel à une équipe pluridisciplinaire conduite par Mme Thersile DUFAUD du bureau d’étude AR 357. Ce cabinet qui est mandataire, a des compétences dans le domaine de l’architecture et de l’urbanisme ; il apportera un regard global sur tout le travail réalisé. Il est associé à trois autres bureaux d’études :

  • Ecologie Urbaine et Citoyenne, représenté par Mmes Cécile MAUPEU et Sophie LEBRETON, spécialisé dans les démarches participatives et la communication.
  • Soliha, représenté par Mmes Emilie TISSIER et Louise RIGAUT, spécialisé dans le domaine de l’habitat.
  • C2J Conseils, représenté par Mme Christine JEANJEAN, spécialisé dans le commerce et le tourisme.

La Collectivité souhaite également que ce projet de revitalisation se fasse avec la participation active de tous les citoyens qui se sentent concernés, tout au long de la démarche. Les modalités de participation vont se formaliser au fur et à mesure de l’avance de l’étude en tenant compte de la méthodologie de travail proposée par le bureau d’étude, les souhaits de la municipalité et des désirs de participations exprimés par les citoyens.

Cette démarche globale se déroulera en 3 étapes : le diagnostic (7 mois), le plan d’actions (9 mois) et l’accompagnement pour le démarrage des projets (11 mois).

La Mairie a également souhaité démarrer dès la fin de l’année 2016, une étude de maîtrise d’œuvre pour le réaménagement du Quai de Garonne. Ce projet fait partie des actions qui entrent en compte dans le programme de revitalisation. Situé à moins de 200m des commerces du centre-ville, le réaménagement de ce parking doit apporter plus de sécurité, un meilleur fonctionnement, un désengorgement des rues de la Bastide, une valorisation de cet espace de promenade et de lien avec les espaces de jeux en contrebas ainsi qu’une requalification de cette entrée de ville à plus long terme. Laurence Borredon et Patrice Wasmer ont été retenus par la mairie pour assurer cette mission de maîtrise d’œuvre, depuis les études préliminaires jusqu’à la réception du chantier. Une première tranche de travaux devrait se réaliser au cours du second semestre 2017.